nevralgie du trijumeau

Le CBD peut-il aider pour la névralgie du trijumeau ?

Dernière modification effectuée le 26 décembre 2022 par CBDecrypteur

La douleur neuropathique se présente sous plusieurs formes, dont celle de la névralgie du trijumeau qui affecte tout le visage. Particulièrement, ce sont les nerfs chargés de transmettre les informations au cerveau qui sont affectés. Au moindre contact avec la peau du visage, le patient ressent des douleurs similaires à un choc électrique.

Le CBD a été pensé pour traiter la névralgie du trijumeau. Est-ce une approche vraiment viable ? Tour d’horizon sur ce remède miracle.

Le CBD possède des propriétés anticonvulsivantes

La névralgie du trijumeau, abrégée en TN, apparaît à la suite d’un dysfonctionnement du nerf trijumeau. Cela a des conséquences traumatisantes pour les personnes qui en souffrent, car une seule égratignure au visage est suivie d’une douleur. Le traitement de la NT nécessite des médicaments ayant des propriétés anticonvulsivantes des propriétés que possède le CBD. En plus de cela, le CBD est connu pour ses propriétés neuroprotectrices. La conjugaison de ces propriétés a des avantages significatifs pour la réduction des spasmes musculaires.

Les effets antidouleurs du CBD permettent de bloquer la transmission des informations au système nerveux. Les douleurs causées par la névralgie du trijumeau sont donc réduites de manière significative. Le CBD agit principalement sur les récepteurs positifs situés au niveau de la zone douloureuse. Cela crée un effet analgésique.

Les bienfaits ci-dessus participent à une relaxation corporelle chez le patient. Ce dernier peut donc dormir en toute quiétude sans craindre une douleur faciale.

Comment fonctionne le CBD pour la névralgie du trijumeau ?

Si le CBD est efficace contre la névralgie du trijumeau, c’est essentiellement grâce au système endocannabinoïde humain. Il s’agit d’un réseau maintenant l’homéostasie de plusieurs systèmes et des organes.

Le système endocannabinoïde humain est notamment composé de récepteurs de la glycine. Lesquels se retrouvent dans toutes les zones du corps. Les récepteurs de la glycine sont des petits canaux qui assurent l’acheminement des signaux vers le système nerveux.

Lorsqu’ils atteignent la circulation sanguine, les produits contenant le CBD agissent principalement sur les récepteurs de la glycine. Cela entraîne un processus de liaison de la glycine, empêchant ainsi la propagation des signaux nerveux. Grâce à sa capacité de modulation des récepteurs de la glycine, le CBD réduit considérablement les douleurs neuropathiques.

Quel type de CBD faut-il utiliser ?

Le CBD n’est pas un produit à proprement parler. C’est plutôt une substance que l’on retrouve dans les huiles, les crèmes, les gélules et tant d’autres produits. Il existe plusieurs façons de prendre du CBD pour traiter la névralgie du trijumeau.

L’huile de CBD est la plus appropriée dans ce cadre. Dans l’emballage de ce produit s’y trouve un compte-gouttes. Celui-ci est utilisé pour administrer de façon précise l’huile de CBD sur la langue. Par ailleurs, il est nécessaire d’attendre environ 50 minutes pour voir le produit ingéré par les voies capillaires de la bouche. L’huile de CBD peut avoir un goût indésirable pour certains.

Les gélules aux extraits de CBD sont la meilleure alternative. Les effets se constatent au bout de 40 minutes.

Quelle quantité de CBD pour la névralgie du trijumeau ?

Qu’importe le produit de CBD utilisé, il est important de respecter le dosage. Un dosage plus ou moins important peut créer des effets indésirables. Le dosage varie d’une personne à l’autre. Cela est calculé selon le poids, l’âge, le sexe ainsi que le niveau de douleur neuropathique. Afin de déterminer le dosage optimal, le patient peut expérimenter des dosages progressifs jusqu’à ce qu’il trouve celui qui est efficace pour son traitement.

Le CBD est un traitement naturel. Il n’y a donc pas de crainte à avoir quant au risque de tolérance à la substance. En cas d’utilisations de médicaments complémentaires, il est nécessaire de prendre l’avis d’un médecin. Ceci dans le but d’éviter toute complication durant le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *