THCP vs THCV : les différences entre ces 2 molécules

Dernière modification effectuée le 17 juin 2024 par Jules MATHIS

Les cannabinoïdes, tels que le Δ9-Tetrahydrocannabiphorol (THCP) et le Tetrahydrocannabivarin (THCV), ont un impact significatif sur le corps humain à travers leurs interactions avec les récepteurs CB1 et CB2. Ils présentent des structures moléculaires uniques et interagissent différemment avec le système endocannabinoïde, ce qui entraîne des variations dans leurs propriétés psychoactives et leurs applications médicales.

Tableau Comparatif: THCP vs THCV

PropriétéTHCPTHCV
Structure chimiqueChaîne alkyle allongéeChaîne latérale propyle
Affinité de liaison (CB1, CB2)Plus élevéeVariable en fonction de la dose
Effets psychoactifsPlus intensesAtténue les effets du THC à faibles doses
Applications thérapeutiquesPotentiellement plus psychoactifSuppression de l’appétit, neuroprotection, anticonvulsivant
Effets sur les rongeursRéduit l’activité, analgésique, hypothermieRéduit l’appétit, restaure la sensibilité à l’insuline

Structures Chimiques et Similitudes

Le THCP a une chaîne alkyle allongée tandis que le THCV possède une chaîne latérale propyle. Malgré leurs signatures moléculaires uniques, ils partagent des similitudes dans leur composition chimique, interagissant tous deux avec les récepteurs endocannabinoïdes CB1 et CB2. Leurs variations structurelles entraînent des affinités de liaison et des potences différentes, influençant leurs effets physiologiques.

Origines et Sources Végétales

Le THCP se trouve principalement dans les variétés de Cannabis sativa, tandis que le THCV est présent dans les variétés de Cannabis sativa et Cannabis indica. Ces distributions reflètent la diversité génétique et environnementale des souches de cannabis ainsi que leurs pratiques de culture historiques.

Propriétés Pharmacologiques

THCP

YouTube video

Le THCP a une plus grande affinité de liaison, en particulier pour le récepteur CB1, conduisant à des effets psychoactifs plus puissants. Il induit une réduction du mouvement, un soulagement de la douleur et une baisse de la température corporelle.

THCV

Le THCV agit comme un antagoniste des récepteurs CB1 à faibles doses et comme un agoniste à doses plus élevées. Parmi ses propriétés potentielles, on trouve la suppression de l’appétit, des effets neuroprotecteurs, des propriétés anticonvulsivantes, ainsi qu’une régulation de l’humeur et de l’anxiété.

Effets sur le Corps et l’Esprit

Le THCP est connu pour ses effets psychoactifs plus intenses par rapport au THC, nécessitant une consommation prudente. En revanche, le THCV présente un comportement dualiste, atténuant potentiellement les effets psychoactifs du THC à faibles doses. Leurs effets secondaires et réactions indésirables varient également, le THCP présentant un risque plus élevé de problèmes liés à la surconsommation.

Données Chiffrées et Études

THCV

Des études sur les rongeurs ont montré le rôle du THCV dans la diminution de l’appétit et l’augmentation du métabolisme énergétique, le rendant potentiellement utile pour le traitement de l’obésité et du diabète de type 2. De plus, une étude contrôlée par placebo a révélé que de faibles doses de THCV atténuaient les effets du THC. Une autre étude a trouvé que le THCV réduisait significativement la glycémie à jeun chez les patients diabétiques de type 2.

THCP

Le THCP, identifié dans le Cannabis sativa L., a montré une activité cannabimimétique supérieure à celle du THC. Il se lie avec une forte affinité aux récepteurs CB1 et CB2, indiquant des propriétés psychoactives puissantes. Des tests comportementaux sur des souris ont démontré que le THCP réduisait l’activité spontanée, induisait une catalepsie, avait des effets antinociceptifs et diminuait la température corporelle à différentes doses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *